Quel est le coût moyen de l’assurance locataire au Québec ?

Claudia Fortin

En tant que joueuse de hockey des Stingers de Concordia, Claudia était l’une des meilleures défenseures de la ligue. Aujourd’hui, la native de la ville de Québec domine maintenant dans le domaine de l’assurance commerciale en tant que membre de l’équipe de KBD.

Le coût moyen de l’assurance locataire au Québec est de 330 $/année, lorsque vous optez pour une franchise de 500 $.

Vous êtes tombé sur l’article génial d’aujourd’hui concernant l’assurance pour locataire.

Bienvenue !

Sans vouloir vous donner l’impression d’être observé, nous savons déjà pourquoi vous êtes ici. 

Vous êtes là pour deux raisons :

  1. Votre propriétaire vous a dit de vous munir d’assurance
  2. Vous êtes une personne responsable

Mais celle-ci nous importe peu.

Plusieurs personnes louent un appartement ou une maison sans avoir d’assurance.

Certaines pensent qu’elles n’en ont pas besoin.

D’autres n’y pensent même pas.

Mais vous lisez cet article, ce qui signifie que ça vous trotte au moins un peu dans la tête. 

Nous profiterons donc pour vous dire ceci : PROCUREZ-VOUS DE L’ASSURANCE LOCATAIRE !

(Pardon d’avoir crié.)

Voici ce que l’assurance locataire couvre :

  • La responsabilité civile (si vous êtes responsable de dommage aux biens d’autrui, comme le bâtiment de votre propriétaire)
  • Vos biens (dans l’éventualité d’un feu ou d’un vol)

Dans cet article, je vous indiquerai comment réduire le coût de votre assurance locataire.

Et je vous montrerai même comment en économiser jusqu’à la moitié.

Voici quelques autres sujets que nous couvrirons aujourd’hui :

Le prix de l’assurance locataire à Montréal

Selon les données client d’Assurance KBD, le coût moyen de l’assurance locataire au Québec est de 330 $/année, lorsque vous optez pour une franchise de 500 $.

Ce qui revient au petit montant de 27 $ par mois.

Et bien que le prix des loyers à Montréal soit en moyenne plus élevé que dans les autres villes du Québec, l’assurance locataire ne fluctue pas beaucoup à travers la province.

Ce qui a une influence sur le prix, c’est l’état de l’immeuble où se trouve votre logement.

Les locataires d’un bâtiment résistant au feu, par exemple, paient moins en assurance du contenu, puisque le risque d’incendie est plus bas.

Les bâtiments résistants au feu sont construits en béton plus épais et sont conçus pour survivre aux dommages du feu plus longtemps.

(Les tours à condo dans Griffintown ? Elles sont résistantes au feu.)

Comment savoir si votre immeuble est résistant au feu ?

J’imagine que vous pouvez demander à votre propriétaire. Mais il existe une autre manière plus simple de savoir.

Fait cocasse : Tout immeuble au Canada ayant plus de quatre étages doit être résistant au feu.

Et le risque d’incendie est l’une des raisons pour laquelle le coût de votre assurance pourrait grimper.

Si vous êtes comme tous les personnages de séries humoristiques et que vous vivez au-dessus d’un restaurant ou d’un bar, votre risque d’incendie est beaucoup plus élevé, et par le fait même, le coût de votre assurance du contenu l’est aussi.

Comment trouver l’assurance locataire la moins chère

Ça, c’est la question pour laquelle vous êtes vraiment ici.

Si vous faites un peu de recherche sur le sujet, vous entendrez sûrement les réponses clichées suivantes : magasinez et ayez une bonne cote de crédit.

Vous méritez des conseils qui sont un peu plus… utiles.

Ces réponses faciles sont pourtant pratiques si vous cherchez d’autres types d’assurances.

En ce qui a trait à l’assurance habitation, vous pouvez économiser de 30 % à 40 % de votre taux actuel, juste en magasinant (et, oui, en ayant aussi un bon crédit.)

Mais pour l’assurance locataire, ce n’est pas le cas.

La vérité c’est que le prix de l’assurance locataire ne varie pratiquement pas d’une compagnie à une autre.

Peu importe le nombre de soumissions que vous faites faire, vous n’obtiendrez qu’un ou deux dollars d’économie par mois pour une police similaire.

Pour la majorité d’entre vous, ça ne vaut pas l’effort.

Ce que vous pouvez faire, c’est modifier les détails de votre police.

Je vous ai promis que dans cet article, je vous dirais comment réduire le coût de votre assurance locataire.

Pour ce faire, je dois me vanter un peu.

Tenez-vous bien, je m’apprête à vous révéler une parcelle de ma vie et à vous dire comment j’ai réussi à payer la moitié du prix courant pour mon assurance locataire il y a quelques années.

En 2016, je louais un appartement à Griffintown. Je ne possédais pratiquement rien valant la peine d’être protégé.

Mes vêtements ? Inutile.

Des bijoux précieux ? Aucun.

Mon bien le plus précieux était probablement ma télévision, mais celle-ci était accrochée au mur.

Les chances qu’un voleur s’en prenne à mon appartement et en ressorte riche étaient très minces. 

N’ayant pas grand-chose à protéger, je me suis débarrassé de la couverture contre le vol et je me suis muni du forfait d’assurance minimum.

Je me suis couvert pour seulement deux scénarios : un incendie et la responsabilité civile.

Si l’immeuble prenait feu, j’étais couvert.

Si j’étais responsable de dommage à une partie tierce, j’étais couvert.

Autre chose ? Non merci.

Mais je ne m’inquiétais de rien d’autre.

Et donc, cette première année, en me défaisant des couvertures inutiles, j’ai payé 170 $/année en assurance locataire — à peu près la moitié du prix courant à l’époque.

Posez-vous la question : est-ce que vous vous procurez de l’assurance pour vous, ou parce que votre bail le requiert ?

S’il s’agit de cette dernière raison, le type de police couvrant le strict minimum devrait vous convenir parfaitement.

Maintenant que vous avez la piqûre des économies, vous voudrez peut-être de l’aide pour trouver un appartement et pour négocier le prix de votre loyer.

Pas de problème.

Contactez notre bon ami Richard Church qui travaille pour M Immobilier.

Il offre fièrement ses services pour la région de l’Ouest de l’île, pour Montréal, et ses environs.

L’assurance locataire est-elle obligatoire au Québec ?

Contrairement à l’assurance auto, avoir de l’assurance locataire n’est pas obligatoire.

Vous n’en avez donc pas besoin.

Mais plusieurs propriétaires en font une clause obligatoire pour le bail.

Vous n’êtes pas obligé d’y adhérer.

Mais si vous signez votre bail et que l’assurance locataire fait partie de l’entente, alors, oui, vous en avez besoin.

Vous pensez peut-être : pourquoi le propriétaire se soucie-t-il que j’aie ou pas de l’assurance ?

Se préoccuperait-il de mes biens ? Nous ne sommes pas sûrs.

Mais même s’il s’agit d’un individu sans empathie et indifférent à votre malheur d’être volé, il voudra tout de même que vous ayez de l’assurance. 

La raison : la responsabilité civile.

Si le propriétaire ne se soucie pas de vos biens, il se soucie par contre de sa propriété. Si vous êtes responsable de dommages à l’immeuble, ou que vous causez accidentellement un incendie, celui-ci voudra avoir recours à votre contribution pour régler les dommages.

« Mais attendez, le propriétaire ne pourrait-il pas faire une réclamation à ses propres assurances pour rembourser les frais des dommages ? »

Bien sûr. Mais il aurait alors à en subir lui-même les conséquences.

Nous l’avons répété maintes fois dans ce blogue : moins vous faites de réclamations, mieux c’est.

Imaginez si un propriétaire devait faire trois ou quatre réclamations inutilement chaque année parce que ses locataires n’avaient pas leur propre assurance.

Cela aurait un impact sur son assurance en bout de compte.

Ai-je besoin d’assurance locataire ?

Comme mentionné plus haut, non.

À moins que ce ne soit indiqué dans votre bail. Dans ce cas, oui.

Si vous devez avoir de l’assurance selon votre bail et que vous êtes responsable de dommages, vous pouvez avoir la certitude que votre propriétaire sera à vos trousses.

Et tant que vous aurez de l’argent à votre nom, il ne vous lâchera pas.

Cela dit, nous aimerions prendre l’opportunité pour vous dire qu’en ce qui a trait de l’assurance locataire : PROCUREZ-VOUS-EN !

Combien coûte l’assurance locataire par mois au Québec ?

Un maigre 27 $. 

Si vous vous en tenez au strict nécessaire, il ne vous en coûtera que 17 $ par mois. 17 $ !

Ça équivaut à quoi, deux cafés chez Starbucks ?

Autrement dit, la moitié de votre dose quotidienne.

En plus, c’est super simple. Vous pouvez même vous procurer de l’assurance locataire en ligne.

En retour, vous obtiendrez la paix d’esprit.

Selon nous, c’est gagnant.

Pour conclure

FAITES-LE !