2019/01/23
KBD Insurance

L’Interruption d’Activité Expliquée

Quand un chef d’entreprise contracte une police d’assurance, il sait qu’il a besoin de couvrir son édifice ainsi que son contenu afin qu’ils puissent être remplacés en cas d’incendie ou d’inondation. Malheureusement, ces réparations ne se feront pas en une nuit ! Alors, qu’arrive-t-il à l’entreprise durant sa fermeture ? Dans le cas d’un restaurant, cela pourrait s’avérer être très coûteux puisque sans client, le commerce ne peut générer aucun revenu. Heureusement, c’est là qu’intervient l’assurance contre l’interruption d’activité intervient.

L’interruption d’activité est prise en compte dans la plupart des polices d’assurance commerciales. Elle agit en parallèle avec la couverture de dégâts physique qui protège les propriétés de l’entreprise. Tout d’abord, elle couvre les coûts fixes d’une entreprise, tels que les versements hypothécaires ou les loyers. Ensuite, elle couvre les salaires administratifs qui, dans le cas d’un restaurant, correspondent à celui d’un chef cuisinier ou d’un gérant. Il existe aussi la possibilité d’inclure tous les salaires ou les « salaires ordinaires » pour un certain temps correspondant généralement à 90 jours. Enfin, elle couvre la perte de profits pendant la fermeture de l’entreprise.

Bien que beaucoup de personnes pensent que le montant de la protection requise pour l’interruption d’activité correspond au montant total du revenu, ce n’est en fait pas nécessaire. La raison étant qu’il y a des coûts que l’entreprise n’aura pas durant sa fermeture. Si nous prenons de nouveau le cas d’un restaurant, durant la période pendant laquelle il n’est pas ouvert, aucun montant ne sera dépensé pour la nourriture et l’alcool, la facture d’électricité sera probablement beaucoup moins importante et certains employés ne seront pas payés sauf si les « salaires ordinaires » sont inclus dans la couverture. C’est pourquoi le montant indiqué pour une interruption d’activité dans une police d’assurance est moins important que le revenu annuel.

D’autres types d’entreprises, telles que des courtiers en assurance comme KBD, par exemple, seraient capables de se relever et de reprendre les activités rapidement dans un bureau temporaire après un incendie ou une inondation. Pour ces entreprises, il existe un type de police d’assurance pour interruption d’activité appelée « frais de subsistance supplémentaires » qui couvre les dépenses d’une entreprise en plus de ses frais d’exploitation. Cela correspondant à un loyer plus élevé que la normale dans le bureau temporaire, des coûts liés au réacheminement des lignes téléphoniques et pour aviser les clients du nouvel emplacement. Cette protection peut être ajoutée aux polices telles que l’assurance pour interruption des activités traditionnelles.

La protection contre l’interruption d’activité est extrêmement importante puisque la fermeture d’une entreprise pendant un certain temps et sans revenu peut engendrer de vraies difficultés financières pouvant même mener à la faillite. Souscrire à une assurance pour interruption d’activité traditionnelle ou incluant des frais de subsistance supplémentaires garantit aux chefs d’entreprise que les factures sont payées et leur permet d’avoir l’esprit tranquille. Si vous ne savez pas quelle police d’assurance est la bonne pour votre entreprise, appelez-nous et nous pourrons vous aider à prendre la bonne décision!

Tag avec :
Cliquez ou appelez pour une soumission aujourd’hui.
Contactez-nous Obtenez une soumission