2018/11/22
KBD Insurance

La cyber-assurance: ce que c’est et pourquoi c’est nécessaire

Imaginez arriver au travail un matin, vous vous servez un café et vous vous assoyez à votre bureau. Vous allumez votre ordinateur pour découvrir qu’il est complètement bloqué, tout comme le reste des ordinateurs du bureau. Vous avez été victime d’une attaque de rançongiciel, et les pirates demandent que vous les payiez en bitcoin pour décrypter votre réseau. Que faites-vous ?

Bien que de nombreuses entreprises aient des systèmes de sauvegarde et soient capables de récupérer toutes leurs données sans perdre plus de l’équivalent d’une journée de travail, beaucoup d’autres n’en ont pas. Soit vous payez la rançon, soit vous entamez le long et douloureux processus de recréation de vos fichiers, de vos factures et de tout ce dont votre entreprise a besoin pour fonctionner. Et ça pourrait se révéler coûteux.

Même si vous avez la possibilité de revenir à la normale rapidement, vous devrez aviser vos clients du fait que leurs informations ont peut-être été compromises. Une nouvelle loi canadienne entrée en vigueur le 1er novembre 2018 oblige les entreprises à informer leurs clients par courrier recommandé que leurs informations ont fait l’objet d’une violation. Vous vous demandez de quel genre d’information il s’agit? Noms, adresses, dates de naissance, informations de carte de crédit. Certains de ces individus pourraient également avoir besoin de surveillance de crédit et de nouvelles cartes de crédit. Et qui va payer ? C’est vous.

KBD offre des régimes de cyberassurance conçus pour vous protéger dans ces situations.

Tout d’abord, voyons quels sont les coûts directs qui seraient couverts. Il s’agit du travail et des ressources nécessaires à la récupération des données perdues, de tout dommage causé à votre réseau de systèmes, des frais juridiques, de tout détournement de fonds, des frais nécessaires pour aviser vos clients de la violation de données, le coût d’un spécialiste en informatique pour éliminer le logiciel malveillant.

Deuxièmement, l’assurance couvrira la perte de profits occasionnée par la suspension des activités, aussi appelée couverture « d’interruption des affaires ». Il s’agit du même genre de couverture que vous auriez si votre entreprise fermait temporairement à la suite d’un incendie ou une inondation.

Enfin, une bonne police de cyberassurance offrira une couverture d’atteinte à la réputation. Cela signifie que même si vous perdez des clients actuels ou potentiels à cause d’une violation de données, vous serez couverts pour la perte de profits durant un laps de temps pouvant aller jusqu’à un an.

Les coûts liés à une cyberattaque sont presque toujours plus importants que ce que l’on pourrait imaginer, ils sont souvent suffisamment importants pour pousser des entreprises non préparées à faire faillite. Avoir une couverture de cyberassurance est un choix facile, mais important que votre entreprise peut faire afin d’éviter ce genre de situation.

Les cyberattaques sont de plus en plus fréquentes et ciblent autant les petites entreprises que les grandes. Au Canada, une entreprise a une chance sur dix d’être victime de l’une de ces attaques. Il est d’ailleurs plus probable de se faire pirater que d’être victime d’un incendie. Presque toutes les entreprises ont une assurance incendie, il serait alors logique de s’assurer contre la cybercriminalité, non ?

Tag avec :
Cliquez ou appelez pour une soumission aujourd’hui.
Contactez-nous Obtenez une soumission